NOTICE BIOGRAPHIQUE

Dominique GALIETTI est un artiste peintre né en 1967 à Porto (Portugal). Il vie et travail en France. 
   Artiste autodidacte, la peinture n’a jamais été dissociée de sa vie. Elle s’est imposée à lui, il y a plus de vingt-trois ans, comme une source inépuisable de création. L’acrylique sur toile, est depuis toujours son médium de prédilection. Il a commencé à peindre dans la veine de l’impressionnisme, des paysages, des natures mortes et parfois des nus. Puis en 1997, il réalise sa première exposition individuelle. . Au cours de l’année 2008, il se met à son compte et installe chez lui son atelier privé. Plus tard sa recherche picturale l’entraîne vers l’abstrait et l’abstraction géométrique. Cette dernière le conduira vers son style actuel qui est l’Op Art.

                                5 tableaux de la série « Mur de diamants »

Pour créer sa série « Mur de diamants », Dominique Galietti c’est inspiré d’une œuvre de Victor Vasarely « Arcturus II ». Le nom de cette série lui a été suggéré, par un collectionneur d’art, au cours d’une exposition Lyonnaise.

DÉMARCHE ARTISTIQUE

   Dans les œuvres de Dominique Galietti, il se dégage une forte personnalité artistique. Les traits qui caractérisent le mieux son travail sont : précision et technicité. Tout le savoir-faire acquis au fil du temps, transparaît dans chacune de ses œuvres. Particulièrement dans sa série «Mur de diamants », sur laquelle il travaille depuis 2015. Pour chaque carré peint, Dominique Galietti va jusqu’à étaler dix nuances dans la même couleur de base. L’effet optique se produit par la juxtaposition des carrés peints. Alors apparaissent sur la toile, des faisceaux de lumière blanche qui se croisent. Mais lorsque l’on s’approche de près, on constate que finalement ces effets optiques n’existent pas. Car l’illusion est due, à l’interaction de la lumière sur la couleur, dans le
champ visuel du spectateur ! 
   Pour commencer un tableau, l’artiste passe par différentes étapes de préparation. Ces étapes comportent entre autres, la réalisation d’une maquette qui servira de guide et une recherche des couleurs. Il aime créer ses propres couleurs. Pour cela il utilise les couleurs primaires, le bleu, le rouge et le jaune. La difficulté de cette technique, est due au fait que l’artiste applique des couleurs unies. Donc en cas de retouche, il doit avoir sous la main la teinte initiale. À savoir que pour réaliser certaines œuvres, il lui faut jusqu’à trente nuances différentes.
Tout en conservant son identité artistique, Victor Vasarely est le fil conducteur de sa création. D’ailleurs, certaines de ses œuvres sont basées sur des concepts vasaréliens, par les subtiles nuances d’intensité lumineuse des camaïeux. Il apprécie également, le travail de Cruz-Diez et celui de Josef Albers, pour ses recherches sur l’interaction des couleurs.

   Dans ses œuvres Dominique Galietti démontre, que par la couleur la forme et de savants calculs, ont peu créé des illusions optiques, sans avoir recours à un mécanisme quelconque

Pour consulter ou télécharger le dossier de presse complet, cliquez sur l’image ci-dessous.

 Dossier de presse